travailler-mieux dont j’ai géré les aspects internet est sorti la semaine dernière.

Les contenus vont être enrichis et mis en forme, car actuellement on sent qu’ils n’étaient pas destinés au web initialement. Pour autant enfin un site ou le contenu est riche, cela change de pas mal de campagnes de communications sur lesquelles j’ai pu travailler (pour ne viser que celles-ci!).

L’animation flash est assez riche et utile.

 

2 Responses to travailler-mieux.gouv.fr

  1. Eric dit :

    Sympa la visite de l’entreprise virtuelle et les accès directs. Pourquoi pas plus d’espaces ouverts à la discussion ?

  2. Benoit dit :

    Je crois que l’administration a du mal à gérer les espaces de discussions. Surtout les discussions presque en direct.
    Sur ce site, les internautes vont pouvoir (des progrès vont arriver d’ici quelques semaines) proposer des contenus (des expériences intéressantes essentiellement) que l’administration publiera pour constituer une base de connaissances intéressantes. On sera donc dans l’échange.

    Pour de vraies discussions, c’est à dire pas modérée à priori si possible et entre internautes et non plus seulement dans le sens internautes->administrations, la difficulté est que si dans les échanges des entreprises sont citées, des critiques formulées contre des employeurs pour citer les élements les plus conflictuels mais il peut aussi y avoir des conseils fournis par des internautes à d’autres internautes qui pourraient s’avérer ne pas être de bons conseils, le sujet étant vite très technique, l’administration n’est pas organisée pour gérer cela.
    En gros il faut une personne disponible pour animer de façon très régulière ces discussions. Ces discussions pouvant être très technique, vu le sujet, la personne doit être ultra compétente et surtout savoir trouver les bons interlocuteurs sur certains sujets, le tout dans un contexte ou un écrit émanent de l’administration l’engage. C’est ce dernier point le plus gênant, l’administration produit beaucoup de normes et exerce des contrôles, elle n’est donc pas un intervenant comme les autres sur internet. Il y a un petit côté juge et police.

    Ca ne sonne pas très web 2.0 ma réponse, mais j’espère qu’elle vous éclaire. Surtout que sur ce projet, je dois vraiment dire que des personnes de l’administration se sont données beaucoup de mal pour arriver à un site riche en informations concrètes et avec quelques possibilités d’interactions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.