Je découvre hier sur le site du Nouvel Obs une nouvelle vidéo d’homme politique qui prend quelques liberté avec la langue de Molière. C’est incontestablement une mode après Nicolas sarkozy ce week-end au salon de l’agriculture.

Cependant, que fait le Nouvel Obs dans son article excepté décrire la vidéo. Quelle est la valeur ajoutée du journaliste ? Aucune. Pire, le Nouvel Obs affirme que la vidéo a été mise en ligne par un niçois ? Mais qu’est ce qui leur prouve, la seule info étant son pseudo: “le Niçois masqué”. En disant que la vidéo a été mise en ligne par un niçois on penserait presque qu’il s’agit de journalisme citoyen.

Voiçi quel devrait être le travail d’un journaliste digne de ce nom:

  • s’informer sur la source, ou faire au moins part de ses doutes
  • mettre cette vidéo dans son contexte: quand a-t-elle été tournée ou aurait-elle, où cela se situe-t-il, ce qui pourrait sinon justifier au moins expliquer les propos de Jacques Peyrat
  • expliquer qui a intérêt à sortir une telle vidéo
  • s’interroger plus généralement sur le rôle des vidéos alors que nous sommes en pleine campagne des municipales et alors que Perben a eu un problème avec une vidéo la semaine dernière, Sarkozy ce week-end et Devedjian à l’automne dernier, lorsqu’il insulté A.M. Camparini (un lien est tout de même présent concernant Devedjian, il faut dire que les sélections de liens du Nouvel Obs accompagnant les articles sont de grande qualité).

20minutes se livre parfaitement à ce travail de journaliste dans un article.

Jacques Peyrat devrait-il faire une brève discrète sur son site de campagne, pour s’expliquer, il me semble que oui, même si c’est faire la publicité de cette vidéo. A l’heure à laquelle j’écris je n’ai rien trouvé sur son site, c’est d’autant plus dommage que ce dernier est plutôt bien référencé.

 
Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.
WordPress SEO