Depuis mercredi matin l’Elysée à une nouvelle version de son site. Il s’agit de la copie conforme de  le site de campagne de Nicolas Sarkozy simplement passé en version présidentielle.

Il fallait oser – faire aussi peu de changement – mais au final pourquoi changer un site qui gagne serait-on tenter de dire.
Force est de reconnaître que dans une société de l’image il est (malheureusement) plus efficace de mettre à ce point en avant les vidéos. Il y ainsi peut-être une chance que le grand public vienne un peu plus sur ce site, qui était certainement peu fréquenté par cette cible jusqu’alors.
La structuration de la navigation dans la barre horizontale est très claire et donc efficace.

L’enjeu me semble-t-il pour un site aussi institutionnel est de réussir à être dans l’actualité alors que traditionnellement les médias sont toujours en avance. Si vous allez voir un site ministèriel, il sera sur une majorité de dossiers en retard sur les évènements par rapport aux médias (disclosure: je m’occupe de sites ministèriels actuellement 😉 ). Les sites officiels fonctionnent en effet sur un rythme en partie différent. Une part importante de ce qu’ils publient correspond aussi au droit en vigueur. Les élements publiés sont ensuite opposables par les citoyens qui peuvent s’appuyer dessus, donc le processus de publication / validation s’en ressent cruellement compte-tenu de l’enjeu.

Ici, la présidence fait simplement avec ce qu’elle a sous la main: photographier et filmer tout évènement pour ainsi être au moins dans le même temps que les médias. Ainsi sur la rencontre du 26 septembre avec la délégation birmane, à peine 4 lignes de texte, sauf erreur de ma part. Mais le message est passé, les photos sont là, la rencontre a eu lieu, c’est ce qui importe pour la plupart des visiteurs lembda qui n’auraient pas nécessairement lu 3 pages de texte d’un communiqué ou une synthèse sur la situation qui aurait mis du temps à être validée en interne. Le président a bien pris en compte la situation.
A cette matière de base, s’ajoutent, de nombreuses chroniques vidéos en phase avec l’actualité sur un rythme plus hebdomadaire voire mensuelle, permettant ainsi d’aller plus en profondeur, tout en conservant la facilité d’accès grand public de la vidéo.

Cette nouvelle version beaucoup plus dans l’action est aussi un signe évident de la conséquence de la présidentialisation du régime. Il faudra donc suivre en parrallèle les évolutions éventuelles de premier-ministre.gouv.fr dont l’architecture n’a plus évoluée de façon significatives depuis quelques années.

Powered by ScribeFire.

 

Comments are closed.

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.
WordPress SEO