Lors de l’émission Arrêt sur Images diffusé le 26 novembre sur la primaire du PS Benoit Thieulin, responsable de la campagne internet de Ségolène Royal, a expliqué que l’intervention de Ségolène Royal sur la carte scolaire était un bon exemple d’une intervention influencée par son site Désirs d’Avenir et donc en somme un bon exemple du côté participatif de sa méthode.
Seulement lorsque Daniel Schneidermann lui demande concrètement le nombre d’interventions d’internautes sur ce sujet, Benoit Thieulin s’embrouille dans sa réponse et l’on comprend tout simplement que Ségolène Royal avait envie de parler de la carte scolaire et ce n’est pas une proportion importante de contributions sur son site qui l’ont poussée en à parler puisque son responsable internet n’a aucun élement factuel concret à citer. Autrement Benoit Thieulin aurait pu donner des chiffres, alors que visiblement, il a plutôt tenté de nous faire à posteriori que ce thème était venu en gros des citoyens/internautes.
Merci par avance à l’équipe de campagne de Ségolène Royal de ne pas se moquer de nous et plus grave de ne pas insulter les internautes qui contribuent à son site.
Si les internautes avaient vraiment influencés Royal sur le sujet, il aurait été facile de nous dire en gros « ayant constaté qu’environ x% des x millieurs contributions du site traitées des problèmes liés à la carte scolaire Ségolène Royal a décider de porter le débat sur ce sujet ».

Une fois de plus donc, sous l’habillage séduisant de « démocratie participative », qui correspond pleinement à l’air du temps et à un besoin c’est une démarche assez hypocrythe qui est mise en oeuvre par un politique. A nouveau, la déception, sera au rendez-vous et c’est bien dommage.

 

One Response to Flagrant délit de manipulation du responsable internet de Ségolène Royal ?

  1. Alain dit :

    Dès le surlendemain de la désignation de Ségolène Royal, le journal du dimanche faisait paraître un sondage selon lequel 37% des personnes interrogées déclaraient choisir Ségolène Royal parce que c’est une femme; Loin devant toutes autres considérations. La mère Denis vedette médiatique elle aussi en son temps, aurait tout aussi bien pu faire l’affaire. Segolène c’est aussi un peu Magalie de la star academy. Rappelons-nous. La production faisait tout pour sortir Magalie de l’émission mais à chaque fois, par jeu et tout à son esprit frondeur, le public la sauvait par ses votes. Mais le public n’était pas dupe sur les qualités de la gagnante et à la fin du jeu, quand l’album fut dans les bacs, ce même public l’abandonna. Il se pourrait que Ségolène Royal soit la prochaine victime du syndrome de Magalie.
    http://pourlafranceetgroslay.over-blog.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.