J’ai lu avec intérêt certains billets essayant de voir des problèmes liés au fait qu’on compare les bloggers à des journalistes dans le cadre des universités d’Eté en essayant de voir les enjeux et problèmes souelvés par ces accréditions. Le plus souvent, ce sont des journalistes qui mettent le doigt sur d’éventuels problèmes: pas de déontologie, pas d’objectivité. Ces invitations seraient même nuisible aux journalistes, car en traitant ainsi les bloggers on déconsidérait les journalistes.

Une seule chose importe, et ce que j’appellerai les journalistes de coeur le savent bien, c’est le lecteur. Qu’on fasse confiance aux lecteurs pour apprécier le travail de qualité des journalistes: traitement complet, fouillé analysé,… et le travail des bloggers: proche de celui d’un journaliste dans certains cas, totalement partisan dans d’autres mais ne revendiquant pas la neutralité.
Quel plaisir enfin pour les lecteurs d’avoir le choix, de ne pas être obligé de lire à peu prêt les mêmes choses souvent dans la plupart des médias qui souvent ne s’intéressent qu’aux petites phrases et aux querelles. Je pense d’ailleurs que les journalistes eux-mêmes sont souvent victimes de cette attente de leur rédaction qui leur reclame ce type de traitement. Beaucoup de journalistes qui sont aussi bloggeurs y voient sans doute une fraîcheur et une liberté de ton nouvelle, parfois difficile à avoir dans le cadre plus professionnel et très contraint du média pour lequel ils écrivent.

 
Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.
WordPress SEO