Dans son interview aux Echos vendredi, j’ai vu 1 excellente idée promue par Ségolène Royal:

“Il faudra créer en France un syndicalisme de masse, pourquoi pas par une adhésion obligatoire au syndicat de son choix. Mais on pourrait aussi, selon les sujets, élargir le nombre des interlocuteurs.”

En effet, voir bloquer le pays, bloquer les décisions de gouvernement et de majorité parlementaire démocratiquement élus par des syndicats représentant moins de 10% des salariés cela ne peut plus durer. Cela sera bénéfique pour tout le monde. En effet, les syndicats n’en seront que plus crédibles et lorsqu’ils défendront un point de vue, on pourra enfin considérer qu’il est véritablement représentatif. Du côté des entreprises cela fera aussi du bien de ne pas entendre que le MEDEF car il me semble que les PME ne se retrouvent pas souvent dans ses positions.

Je dis tout de même idée “promue par” car avec celle nouvelle race de politique qui teste des idées, lance des perches on ne sait jamais vraiment s’il les mettront en oeuvre ou non. D’ici à ce que (évidemment) les syndicats en place soit contre, je crains que Segolène Royal ne recule pour mettre en place une telle mesure. A suivre donc.

 
Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.
WordPress SEO